ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

"Quand vous mourrez vous devenez un produit comptable" : une association veut une journée de deuil national pour les victimes du covid-19

26/05/2020

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour honorer la mémoire des victimes du coronavirus, Lionel Petitpas, réclame une journée de deuil national. Lui-même touché par le covid-19, il a également perdu sa femme le 29 mars dernier.

Prise en charge d’un patient atteint du Covid-19 dans un hôpital de Colmar, le 26 mars 2020 - SEBASTIEN BOZON / AFP

A l’instar des attentats du 13-novembre, Lionel Petitpas, dont l’épouse est morte du coronavirus en mars dernier, aimerait voir la France instaurer une journée de deuil national en hommage aux victimes du coronavirus. Pour lui, une journée permettrait d’honorer la mémoire des victimes, trop souvent renvoyées à un simple numéro s’ajoutant au bilan qui ne cesse de s’alourdir.

"Mon épouse est morte le 29 mars comme une parfaite inconnue. Cela m’a paru impossible que toute ces personnes décèdent et qu’on ne parle plus d’elle. J’ai pris comme référence les attentats du Bataclan quand la nation a été capable d’instaurer une journée de deuil national (trois ndlr). Là on va arriver à plus de 30.000 morts et il ne se passe rien", a-t-il assuré ce mardi matin sur le plateau de RMC.

Lui-même touché par le covid-19 dès le 11 mars, il a appliqué la quarantaine recommandée par les autorités à l’intérieur de sa maison entre son épouse et lui-même. Insuffisant pour empêcher la contamination de celle-ci, âgée de 66 ans, hospitalisée une semaine auparavant et diabétique : "Ma femme m’a fait un signe depuis l’ambulance je ne l’ai plus jamais revu. On m’a volé un moment dans ce processus et je n’arrive pas à faire le deuil", explique Lionel Maurepas.

"On est dans le système du numérotage"
"Actuellement on est dans le système du numérotage. Le jour où vous décédez vous devenez un produit comptable puisque tous les soirs le directeur de la santé annonce le nombre de morts sans compassion (…) avec cette association, je veux que le pays ait la capacité d’être à l’écoute de ce qui s’est passé"’, a-t-il ajouté.

Pour l’instant, la pétition "Pour que les personnes mortes du covid-19 ne tombent pas dans l’oubli", compte 32.000 signatures. Laurent Petitpas compte ensuite créer un comité départemental dans la Marne, en espérant que d’autres voient le jour en France. Depuis le début de l’épidémie, plus de 28.000 personnes sont mortes du covid-19 en France.

Le deuil national doit être décrété par le président de la République et permet de montrer l’hommage de la nation aux victimes. Il est en général accompagné de drapeaux en berne et de minutes de silence.

Publié par Guillaume Dussort, pour BFMTV, le 26 mai 2020.

Lire aussi :

26/05/2020 Par sécurité, l’OMS suspend temporairement les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine - Lire l'article
26/05/2020 "Quand vous mourrez vous devenez un produit comptable" : une association veut une journée de deuil national pour les victimes du covid-19
26/05/2020 Attaque à Orly : Après trois ans d’enquête, la justice écarte la piste terroriste - Lire l'article