COMMUNIQUE : "AF447, le BEA face à ses engagements"

Nous reproduisons ci-après le communiqué de presse de l’association "Entraide et Solidarité AF447", association membre de la FENVAC


AF 447 Rio/Paris

Le BEA face à ses engagements, plus de six mois après le crash.

Jeudi 17 décembre sortira le 2e rapport du BEA sur l’accident du 1 juin du vol Rio/Paris AF447. L’association des familles de victimes de cet accident, Entraide et Solidarité AF447, rencontrera les enquêteurs du BEA ce jour là, de 10h30 à 12h00.

Les attentes sont nombreuses.

Les recherches en mer
Le 5 novembre, nous avons saisi personnellement Monsieur Bussereau, Secrétaire d’Etat aux Transports, afin que nous soient donnés des éléments concrets sur la troisième phase des recherches en mer.
Rien n’a été fait dans ce sens.
Demain, nous serons très attentifs à ce que le BEA justifie ces retards et en explique les raisons réelles, qu’il énonce son plan d’actions détaillé avec l’identification de tous les acteurs, avec les dates de démarrage des différentes études en cours et à venir, des méthodes utilisées et des moyens mis en œuvre.

L’avancée de l’enquête

Par ailleurs, six mois après, il est légitime que l’analyse des éléments essentiels cités ci-dessous ait avancé de manière significative :
• Explication des messages ACARS
• Synthèse des ASR (Air Safety Report), soit l’analyse des rapports d’incidents aériens antérieurs
• Examen des débris déjà recueillis
• Résultat des autopsies
• Finalisation du dossier météorologique
• Recommandations de sécurité.

La transparence

Jusqu’à présent, les familles déplorent le manque de communication et transparence de la part du BEA.

Sur ces deux points, nous exigeons une feuille de route précise et transparente.

Rendez-vous devant le siège du BEA à 10h00 pour parler de nos attentes,
et à 12h00 à la sortie de la réunion.

Contacts
Robert Soulas (Secrétaire) : 06.10.88.31.82 / r.soulas@asso-af447.fr

John Clemes (Vice-président) : 06.07.18.40.24 / j.clemes@asso-af447.fr


Entraide et Solidarité AF447 a été créé le 12 septembre 2009 et regroupe à ce jour les familles d’une soixante de victimes, toutes nationalités confondues.
Sa représentativité lui a d’ailleurs permis de recevoir l’agrément du Ministère de la Justice et ainsi pouvoir se constituer partie civile dans la procédure pénale.


Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC