ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche informatique effectuée par Mickaël Harpon avant son passage à l’acte accrédite la piste terroriste

26/02/2020

Mickaël Harpon, un fonctionnaire de la préfecture de police de Paris qui a tué quatre de ses collègues, le 3 octobre 2019. (DR)

Les expertises informatiques sur les ordinateurs et smartphone personnels de Mickaël Harpon, abattu le 3 octobre 2019 après avoir tué quatre agents à la préfecture de police de Paris, ont permis d’établir que le fonctionnaire avait fait une recherche internet comportant les mots "comment tuer des infidèles" juste avant son passage à l’acte, a appris mercredi 26 février franceinfo de source proche de l’enquête, confirmant une information du journal Le Parisien.

Les investigations des enquêteurs dans le matériel informatique personnel de Mickaël Harpon ont été ralenties, car ses ordinateurs et son smartphone étaient protégées par des mots de passe qui ont été difficiles à "cracker". Cette recherche sur internet, juste avant qu’il ne commette son attaque, accrédite la piste terroriste dans ce dossier, même s’il subsiste encore de nombreuses interrogations, liées au profil et à la personnalité de l’assassin.

Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez, doit être entendu mercredi à 14 heures par la commission d’enquête sur les dysfonctionnements ayant conduit aux attaques commises à la préfecture de police, le 3 octobre 2019.

Publié par Franceinfo, le 26 février 2020.

Lire aussi :

27/02/2020 Strasbourg : un incendie fait cinq morts et sept blessés, selon les pompiers - Lire l'article
26/02/2020 Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche informatique effectuée par Mickaël Harpon avant son passage à l’acte accrédite la piste terroriste
24/02/2020 Quarante-trois djihadistes sortiront de prison en 2020, annonce Nicole Belloubet - Lire l'article